Épisode 7 – Le sourire de l’institutrice

zèbre à l'école

Sortis du cocon du cabinet de la psychologue, nous devons affronter la réalité scolaire et faire évoluer la situation dans un sens favorable.

Pas facile quand l’institutrice vous avoue n’avoir jamais entendu parler de “haut potentiel” et pire encore, quand elle affirme n’en avoir jamais rencontré dans sa longue carrière de 40 ans…!

J’aimerais vous dire que le bilan de la neuropsy et les conseils de la psy ont apporté une nette amélioration à l’ambiance de classe. Mais pourquoi cette institutrice aurait-elle changé une “pédagogie” qui avait fait ses preuves à deux ans à peine de la retraite ? Après tout, dans sa logique toute cartésienne, le problème ne venait pas d’elle, mais d’un élève atypique, d’un spécimen unique…

Elle a bien tenté de me rassurer et m’a promis, derrière son sourire le plus faux, de prendre connaissance des recommandations pour aider Claudius à se sentir mieux à l’école.

Même si je sentais que mon zébrion reprenait petit à petit du poil de la bête grâce au travail entamé avec la psychologue, j’appris, un an plus tard, par des parents d’autres élèves, que l’institutrice n’avait jamais mis fin à ses brimades et humiliations.

Je n’ose imaginer ce qu’elle a fait endurer à toutes ces générations de “spécimens” zébrés, dys et autres élèves “hors normes” qu’elle a préféré ignorer pendant plus de 40 ans !

–> Découvrir la suite : épisode 8 de la saison 4 !

Découvrez les autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.