Épisode 4 – La psychologue

Psychologie haut potentiel

Madame P. est psychologue pour enfants, spécialisée dans la question du haut potentiel. Son cabinet est situé dans une agréable maison en bord de Meuse. Depuis la fenêtre entrouverte s’élève le doux clapotis de l’eau.

Mon zébrion et moi, installés chacun dans un confortable fauteuil en cuir, observons les affiches et dessins au mur. Nous ne savons pas trop à quoi nous attendre. Pour lui, comme pour moi, cette visite chez une psychologue est une première.

Madame P. est accueillante, très accueillante, voire un peu exubérante à mon goût. Son grand sourire semble pourtant sincère et bienveillant. Peut-être suis-je trop sur la défensive? Voilà que je me mets à m’auto-analyser avant même d’avoir commencé à parler… Mon zébrion vit-il la même chose en ce moment ?

Heureusement, la séance commence très simplement. Pas de question bateau sur ce que mon fils ressent ou sur ce qui s’est passé ces dernières semaines… Madame P. a pris connaissance du rapport de la neuropsychologue et le parcourt brièvement avec nous pour faire réagir Claudius s’il souhaite ajouter des précisions ou corriger certains points. Cette entrée en matière semble le rassurer.

Arrivée au paragraphe qui évoque le manque de confiance en soi et la peur de l’échec, je vois que le visage de mon zébrion change… Madame P. l’a-t-elle aussi remarqué ?

Elle sort d’une grande boîte posée à côté d’elle des feuilles de papier et des crayons de couleur, et demande à Claudius de dessiner deux personnages : Grand Maxus, qui a confiance en lui, et Petit Minus, qui doute et a peur de se tromper.

À ma surprise, mon zébrion se prête au jeu et réalise un magnifique dessin. Grand Maxus, en vert, est fort. Ses bras sont levés vers le ciel, comme en signe de victoire. Il porte un large chapeau et arbore un grand sourire. Petit Minus est tracé en brun, ses grands yeux sont ronds et ses sourcils obliques soulignent son regard incisif. Tout son corps semble couvert d’épines, même son nez est en pointe.

Grand Maxus et Petit Minus, dessin hp
Le dessin est un peu défraîchi, mais il n’a jamais quitté le frigo 😉

Madame P. est visiblement très impressionnée par ces deux dessins, consciencieusement réalisés. Elle invite ensuite Claudius à lui dire les phrases que prononcent ces deux personnages. Que lui dirait Grand Maxus, s’il était perché sur son épaule ? Que lui dirait Petit Minus ? Sous le personnage de Grand Maxus, Claudius dicte les phrases “ça va aller”, “tu vas réussir”, “tu peux y arriver”, et, sous Petit Minus, “ça sert à rien, tu vas rater”, “tu es trop petit pour réussir”, “t’es nul”…

Je suis étonnée par l’effet produit par ce simple exercice. Claudius, MON Claudius, qui a parfois tant de mal à exprimer ce qu’il ressent, réussit à résumer, en un dessin, tous les doutes qui l’assaillent. Mais surtout, grâce au contraste saisissant entre les deux personnages, il prend distance par rapport à Petit Minus, dont l’apparence ridicule, voire caricaturale, ne manque pas de le faire sourire.

Madame P. semble satisfaite du résultat et propose à Claudius d’accrocher le dessin sur le frigo. Il pourra ajouter autant de nouvelles phrases qu’il le souhaite, selon son inspiration.

Ainsi se termina notre première séance, dont nous sortîmes tous deux plus Maxus que Minus…

–> Découvrir la suite : épisode 5 de la saison 4 !

Découvrez les autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.