Épisode 3 – Le supplice de l’écolier

HP ou zèbre, injustice et colère

Encore aujourd’hui, je m’interroge sur ce qui a pu pousser Madame P. à croire en moi.

Telle la Pythie prophétisant depuis son trépied, elle avait dû déceler certains signes, cachés au commun des mortels.

Car enfin, soyons sérieux, j’étais loin d’être une élève modèle. Mes cahiers étaient couverts de caractères plus proches des cunéiformes que de la belle écriture ronde qui tapissait le tableau noir. L’étude de l’arbre généalogique de la famille royale me paraissait à peu près aussi captivante que la diffusion, tous les dimanches soirs, du Jardin Extraordinaire sur notre vieux téléviseur en noir et blanc.

Sans parler de mon cauchemar, les devoirs… Combien de soirées ai-je passées dans la cuisine, sur un coin de table, les yeux rougis par les larmes, la voix enrouée par les cris, à force de lutter contre cet inexorable supplice de l’écolier ! Seuls Sisyphe ou les Danaïdes auraient pu comprendre mon désarroi à reproduire chaque jour les mêmes efforts fastidieux et parfaitement vains.

Je ressentais un immense sentiment d’injustice amplifié par la colère : j’imaginais notre institutrice, profitant sereinement de sa soirée, tandis que telle une Iphigénie sacrifiée sur l’autel de l’institution scolaire, je m’éreintais à apprendre des dates, des noms et des chiffres vides de sens.

Le seul “potentiel” que je semblais en mesure de manifester était ma capacité à me révolter, à contester et à argumenter contre ce système que je ne comprenais pas.

–> Découvrir la suite : épisode 4 de la saison 3 !

Découvrez les autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.