Épisode 10 – Les années recherche

hp zebre années recherche

Depuis, mon tigre zébré et moi ne nous sommes plus quittés.

Nous avons enchaîné les années d’étude avec une soif insatiable. Passant des langues classiques aux langues orientales, nous avons suivi deux pistes voisines, lui, celle de la linguistique, moi, celle de la philosophie.

Que d’heures passées en bibliothèque à fouiller des volumes poussiéreux, à s’enthousiasmer devant l’inconnu, l’inexploré, l’inexpliqué, à élaborer des théories nouvelles et originales pour marquer de notre empreinte le champ infini de la connaissance !

Ce travail de titan nous a menés au sommet du microcosme universitaire… le 3ème cycle. Parés des plus hauts grades, nous voici “chercheurs”. Nous allons d’auditoire en auditoire assister à des conférences pointues. Nous-mêmes sommes invités à partager nos idées et découvertes avec des panels d’experts. Comment décrire le bonheur de ces années de recherche, d’émulation intellectuelle et d’innovation ?

Lors des dîners de famille, nous passons pour des étudiants attardés, d’éternels enfants qui s’émerveillent de quelques caractères griffonnés sur des manuscrits ou tablettes plutôt que de trouver un emploi sérieux. Mais qu’importe ! Nous sommes heureux, unis dans notre singularité.

Hélas, le réveil est douloureux. Après les titres et mandats prestigieux, nos perspectives d’avenir nous glissent entre les doigts… Mon rêve d’accéder à un poste de professeur s’évanouit en un instant, quand ma candidature est classée deuxième derrière un CV bien plus long et vendeur. Mon tigre zébré échoue aussi au seuil d’une carrière qui lui était promise.

Du jour au lendemain, les portes de l’université se referment, brutalement : quinze jours avant la fin de mon contrat de travail, on me réclame instamment les clés de mon bureau, déjà attribué à un autre chercheur.

L’Alma Mater, soudain froide et indifférente, nous chasse de son sein, sans un regard, sans un adieu…

–> Découvrir la suite : épisode 11 de la saison 3 !

Découvrez les autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.