Épisode 11 – Goutte d’eau

HP, zèbre : blog 1/11 (Crédit photo : Isabelle Decoster)

Tous les matins, le visage de Claudius se décomposait à l’approche de l’école. Dans ses yeux cernés, je lisais l’angoisse de franchir la grille de la cour de récré.

Le soir, il ne trouvait plus le sommeil et pleurait parfois, en silence.

Comment savoir quelle réaction est la bonne tant qu’on n’a pas vécu telle situation ?
Avec le recul, je sais que j’aurais dû me montrer plus ferme, rencontrer la direction, dénoncer l’institutrice et demander un changement de classe. Mais je craignais que mon intervention ne stigmatise encore un peu plus mon fils et ne l’isole définitivement.

Bien sûr, j’essayais de le réconforter, je lui répétais que son institutrice avait tort, qu’elle racontait des bêtises dont il ne devait pas tenir compte. Mais le mal était fait. Et un jour, ce fut trop pour Claudius, trop pour moi… Tandis que nous quittions l’école, je vis qu’il retenait ses larmes et il me dit, en passant devant la poubelle : “je suis comme cette poubelle, je ne vaux rien”.

Je pense qu’il n’est rien de pire pour un parent que de découvrir le mal-être de son enfant. Bouleversée, déboussolée, j’avais besoin d’en parler avec une personne extérieure, capable de jeter un regard objectif sur la situation. Je me suis tournée vers la pédiatre de mon fils dont l’intuition se révéla bénéfique, pour ne pas dire salvifique…

–> Découvrir la suite : épisode 1 de la saison 2 !

Découvrez les autres articles:

3 commentaires

  1. Nous attendons avec impatience la saisons 2 mais, très très proche de mon petit zèbre, cette histoire est très douloureuse à lire et comme tu l’as écrit, rien n’est pire pour une maman (ou des grands parents) que de voir souffrir son enfant (j’en sais quelque chose). Nous pensons souvent à lui mais gardons confiance en l’avenir car avec votre amour et votre soutien et son intelligence , il va bientôt pouvoir prendre du recul et relativiser le monde scolaire. Je suis de tout cœur avec toi mais il sait qu’il est aimé et c’est un plus qui va l’aider à surmonter. Bonne continuation Sandra

  2. Je te félicite et te remercie pour ce beau projet. Ces drôles de « zèbres » ont vraiment besoin de personnes, de parents comme toi. Même si c’est un véritable don, il s’accompagne aussi de beaucoup d’incompréhension, de colère et de souffrance. Voilà 5 ans que je suis suivi pour gérer ma colère qui m’empoisonne la vie et qui m’empêche d’être heureux. Oui j’ai la chance et la malchance d’être moi aussi un drôle de « zèbre » et personne ne m’a appris à le gérer. Tu as toute mon admiration, ma gratitude et mon respect pour cette aide que tu apportes à ton enfant mais aussi à tous les autres. Bonne continuation surtout.

    1. Bonjour Stéphane, un grand merci pour ton témoignage qui m’encourage à poursuivre. Beaucoup de zèbres de notre génération ont grandi sans comprendre leur différence. Pouvoir aujourd’hui mettre des mots sur ce vécu constitue une étape essentielle pour apprendre à gérer les aspects à la fois riches et complexes de notre personnalité, et peut-être aider à la prise de conscience d’autres zèbres. Je le souhaite en tout cas 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.