Épisode 10 – Échec annoncé

Feuilleton HP zèbre sur l'échec

Ces lignes ne sont pas faciles à écrire, car les souvenirs qu’elles relatent me sont pénibles.
Après avoir encaissé tant bien que mal le jugement plus que hâtif et péremptoire de Madame A., je choisis la voie de la diplomatie et pris rendez-vous avec elle pour éclaircir la situation.

Malheureusement, loin de m’apaiser, cette rencontre ne fit qu’accentuer mes craintes. Institutrice expérimentée, elle n’avait JA-MAIS vu un élève comme Claudius, toujours dans la lune, à pleurer pour un rien, refermé comme une huître au moindre obstacle…

Elle me révéla alors son traitement miracle face à un tel “cas”, véritable coup de grâce de cette conversation : “Avez-vous déjà pensé à l’inscrire dans un club de foot pour l’endurcir un peu ?”… Cette conception de l’éducation “virile” se passe de tout commentaire : je la laisse à votre libre appréciation.

L’année se poursuivit comme elle avait commencé : victime à répétition des remarques acerbes de son institutrice, relayées par les moqueries des élèves dits “normaux”, Claudius vivait un calvaire au quotidien. Ses résultats restaient excellents, avec une moyenne supérieure à 90% à chaque période, mais, malgré l’évidence des chiffres, il se convainquit bientôt qu’il allait forcément échouer, puisque Madame A. le lui avait prédit.

–> Découvrir la suite : épisode 11 de la saison 1 !

Découvrez les autres articles:

2 commentaires

  1. Mille mercis pour ce blog touchant et tellement parlant. Je viens de le découvrir et attends les prochains épisodes avec avidité.
    Il est tellement étrange et bouleversant de lire ces lignes en sachant que la personne qui les a écrites ne nous connait pas mais que, malgré cela, elle semble tout savoir de nous.
    Puisse ce blog nous aider, nous zèbres et okapis, à accepter nos rayures, surtout lorsqu’une part de nous, dite « normale », n’accepte pas ces rayures…

    1. Merci pour votre message, Laetitia. Quand des zèbres se rencontrent, ils ont effectivement le sentiment de découvrir, en miroir, une part d’eux-mêmes, même si chaque personnalité est unique. Et à travers ce miroir, il est parfois plus facile de reconnaître, d’accepter et même d’apprécier ces rayures qui font ressortir avec plus de vivacité toutes les autres couleurs. Belle journée à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.