La respiration en sophrologie

sophrologie et respiration, quel bienfait pour le zèbre (HP)

Outil d’harmonisation du zèbre (HP)

Plusieurs exercices de sophrologie dynamique se concentrent sur la respiration. Le mouvement conscient d’inspir et d’expir induit un état propice à la détente, entre veille et sommeil, renforce la qualité de présence aux sensations corporelles, et soutient le travail d’équilibrage ou d’harmonisation actualisé à chaque instant.

Pour l’enfant ou l’adulte zèbre (HP), cet outil facilite la prise de conscience des sensations et émotions intenses, et la gestion de leurs manifestations excessives avant qu’elles ne le submergent.

Le souffle conscient

La prise de conscience de la respiration peut intervenir à plusieurs moments dans une séance de sophrologie:

  • lors de la mise en disponibilité, l’exercice de “respiration entre les mains” (une main sur le ventre, une main dans le dos) permet de se concentrer sur le mouvement spontané d’inspir et d’expir, d’expérimenter de manière immédiate la notion de présence et de suspendre momentanément les sollicitations de la pensée, particulièrement envahissantes pour la plupart des HP;
  • lors de la toilette énergétique, le plus souvent sous forme d’auto-massage, l’activation des zones respiratoires (nez, thorax, abdomen,…) est l’occasion de savourer la sensation de détente générée par le souffle qui circule librement dans le corps et d’atteindre le “niveau paradoxal d’éveil” (NPE);
  • lors des exercices corporels, il est possible de choisir des exercices axés sur le souffle, comme l’exercice “nez bouché avec les pouces” où l’on se penche légèrement vers l’avant, nez bouché et poumons pleins, pour ensuite expirer complètement en relâchant les bras. Cet exercice favorise l’intériorisation et l’attention au “souffle intérieur” ou à l’énergie qui continue à animer le corps bien après l’inspir et au-delà de l’expir.

Sophrologie dynamique, exercice de respiration

Au cours de mes premières séances, travailler sur le souffle m’apparaissait comme un exercice dérangeant, inconfortable, quasi oppressant. Car dès l’instant où je me mettais à l’écoute du flux de l’inspir et de l’expir, je bridais la spontanéité du souffle, je contrariais son cours normal. La respiration consciente devenait une respiration artificielle que je tentais de soumettre à ma volonté.

À force de pratique, j’ai appris à me libérer progressivement de ces obstacles et à accueillir la respiration telle qu’elle est, dans son “ainsi-té”, dans son imperfection aussi. À travers cette forme de lâcher-prise, le souffle est alors devenu un précieux allié…

Harmonisation par le souffle

La sophrologie est un outil d’exploration de la conscience humaine vers plus d’harmonie. Le premier degré ou module est consacré à l’exploration et à l’équilibrage de la fonction sensorielle ou à ce que l’on appelle « l’intelligence corporelle ». Il s’agit d’affiner sa capacité à percevoir et à accueillir les sensations, en particulier, les sensations agréables, dans l’ici et maintenant, et à en harmoniser les manifestations pour expérimenter le « juste bien pour soi » en évitant les excès (ni trop ni trop peu).

L’harmonisation consiste donc à moduler l’intensité des manifestations sensorielles et énergétiques, selon son besoin, grâce à des outils d’activation et de désactivation. Le souffle est l’un de ces outils privilégiés : l’inspir amplifie l’intensité, l’expir l’apaise.

gestion des émotions par la sophrologieÀ travers cette activation et désactivation par le souffle, c’est aussi un travail de gestion des émotions qui s’opère. Car, en réalité, toutes nos émotions – la peur, la colère, la joie, la tristesse,… – sont des “mouvements” qui naissent à l’intérieur de notre corps et se manifestent vers l’extérieur à travers lui (e(x)-movere, de ex– “hors de” et movere “mouvoir, agiter, bouger”). Quand un zèbre se laisse gagner par les vagues d’émotions qui l’agitent de l’intérieur, la parole ou le discours rationnel sont relativement inefficaces, voire contre-indiqués : en revanche, en renforçant l’intelligence corporelle, il affine et consolide « l’intelligence émotionnelle » (deuxième degré ou module de la sophrologie). Il peut ainsi développer le réflexe de porter son attention aux émotions à travers leurs manifestations physiques, et réguler, par le souffle, les zones du corps où elles surgissent de façon excessive ou “bruyante”.

Cette pratique respiratoire d’harmonisation, d’abord intégrée à la durée des séances, imprègne peu à peu mon quotidien. Je m’appuie sur l’inspir à chaque fois que je souhaite renforcer les sensations positives et accroître la qualité de présence, et accentue l’expir quand les sensations créent un inconfort, en situation de stress ou d’excès émotionnel.

Le souffle et le Soi

Sophrologie et YogaDans l’hindouisme, le terme âtman désigne ce qu’il y a de plus profond en chacun d’entre nous, un principe stable, immuable, qui échappe au cycle des renaissances (samsâra). On le traduit parfois par le “Soi”, par opposition à la surface changeante du “moi”. En réalité, ce terme renvoie d’abord au “Souffle”, considéré comme le principe de vie essentiel qui nous relie au principe suprême (brahman, le Soi à l’échelle cosmique).

Le Yoga invite ainsi à pacifier le mental dans le souffle, à le stabiliser dans le mouvement continu de l’inspir et de l’expir, et, à travers les postures (âsana), à trouver un point d’ancrage dans le Soi incarné. Le travail sur le souffle en sophrologie vous conduira donc peut-être aussi à une introspection au sens fort, à la découverte de ce refuge intérieur où le mental pacifié accède à l’être véritable

« Comme un oiseau attaché par un fil vole de droite et de gauche et, ne trouvant nulle part où se poser, finalement se réfugie à l’endroit même où il est lié, de même le mental, après avoir volé de place en place, ne trouvant nulle part ailleurs où se fixer, se réfugie dans le souffle » (Chândogya Upanishad, VI, 8, 2, d’après Y. Tardan-Masquelier).

Sophrologie exercice pour enfant Boîte à outils pour votre enfant

Apprendre la respiration profonde, abdominale, peut aider l’enfant à gérer les situations intenses, en particulier s’il est facilement submergé par les informations sensorielles (hyperesthésie) ou ses émotions. Toutefois, demandez à un enfant de respirer profondément et vous constaterez que l’exercice est loin d’être intuitif… Gare au fou rire ou à l’hyperventilation 😉

Il faudra donc user de créativité pour l’amener à se centrer sur le souffle et à apprécier ce flux continu de l’inspir et de l’expir. Plusieurs jeux de découverte peuvent lui être proposés:

  • le ballon : allongé au sol sur un tapis (tapis de yoga, par exemple), imaginer que le ventre est ballon qui se gonfle et se dégonfle. Commencer par un petit ballon et augmenter progressivement sa taille. Puis, l’enfant choisit et visualise le ballon juste bien pour lui et ajuste progressivement sa respiration.
  • La bulle de savon (variante de l’exercice du ballon) : allongé au sol, imaginer qu’une bulle de savon est posée sur le ventre. À chaque inspir, la bulle de savon s’élève au-dessus du nombril, à chaque expir, elle revient se poser délicatement sur le ventre. La faire monter de plus en plus haut, puis la ramener à une juste distance du nombril, pour se sentir à l’aise dans sa respiration.
  • La bougie : allumer une bougie devant l’enfant et l’inviter à souffler le plus longtemps possible sur la flamme sans l’éteindre.
  • La plume (variante de l’exercice de la bougie) : faire voler une plume en soufflant doucement sans qu’elle ne tombe.

Après le jeu, observer avec l’enfant les sensations présentes dans le corps. Est-ce qu’il se sent plus lourd, plus léger, plus fort, plus grand,… ? Est-ce qu’il a ressenti des picotements, des chatouillis,… ?

La respiration est également très utile pour désamorcer la colère. Quand rien ne semblait pouvoir calmer mon petit zèbre, je m’asseyais derrière lui et l’enserrais dans mes bras. Ensuite, j’inspirais et j’expirais profondément pour que sa respiration rejoigne progressivement la mienne et apaise les manifestations excessives de la colère.

Découvrez les autres articles:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.